RETOUR PAGES JAPON

 

L'origine des Kanji

Le mot Kanji se réfère aux caractères chinois utilisés dans les systèmes d'écriture en Chinois, Japonais, Taïwanais et Coréens. Ils sont probablement originaires de Chine, le long du fleuve Jaune (Aussi connu sous son nom en mandarin de "Huang He" ). Vers 2000 avant JC, lorsque des fissures sur des os brûlés, utilisés pour la divination, ont été interprétées comme des choses réelles, donnant une représentation écrite de cet objet.

 

Les Kanji puisent leur origine dans les écritures cunéïformes


Ou du moins est-ce la version la plus largement acceptée. La version (Alternative) traditionnelle chinoise, dit que le ministre Cang Jie (Nommé par l'empereur Chinois "Huandgi" empereur mystique et prétendument fondateur de la civilisation chinoise), aurait inventé un système d'écriture. La légende dit, que c'est en observant les différents mouvements des oiseaux. Le Dieu du Ciel a été tellement impressionné par cette démonstration d'ingéniosité, qu'il fit tomber du grain du ciel comme un signe de sa satisfaction pour l'humanité. Ceci n'est rien de plus qu'une légende intéressante.

 

Le ministre Cang Jie


L'origine des Kanji à partir des symboles cunéiformes sumériens, est une autre version intéressante et plus factuelle, qui suggère que les caractères chinois auraient effectivement été obtenus à partir des symboles cunéiformes sumériens. Ceci est une théorie très intéressante, car on pense que le concept de l'écriture existait dans le croissant fertile du Moyen-Orient (Situé dans l'actuel sud de l'Irak), bien avant que la Chine n'ait commencé sa propre écriture. Depuis, la civilisation sumérienne a soudainement disparu des tablettes historiques (Ou plus précisément déplacé vers un endroit inconnu). Il est impossible qu'ils aient fini en Chine, car certains objets récents retrouvés dans le nord de la Chine ont une étrange ressemblance avec des objets sumériens. Mais tenons-nous en pour l'instant à l'histoire officielle (Confirmée par une découverte en mars 1998) qui considére que les Kanji provenaient de Chine, vers les années 2000 avant JC.

 

 

Aux premiers temps

En ce temps là, au cours de la dynastie "Xia" (2000-1500 avant JC, la plus ancienne dynastie de la Chine) et de la dynastie "Shang" (1500-1000 avant JC, la plus ancienne dynastie confirmée de la Chine), les gens vivent dans la peur de la puissance de la nature, qu'ils croient être contrôlée par le Ciel.

Vieux Kanji gravés sur une carapace de tortue

Le ciel est l'être absolu et les rois en sont ses intermédiaires. A chaque question sérieuse (La météo de la prochaine saison, le meilleur jour pour procréer, le succès de la prochaine récolte ...), les rois se référent au ciel, ils brûlent des carapaces de tortues ou des os d'animaux et analysent les fissures ou les fentes sur la surface des carapaces et des os, puis les interprètent pour répondre à toutes ces questions importantes.

Habituellement l'analyse, subjective, consistait juste à trouver des ressemblances entre la forme des fissures et la forme d'objets de la vie réelle. Cependant, chacune de ces séances de divination étaient enregistrées par les scribes et les greffiers des rois, qui gravaient les formes des fissures dans les os ou le bois et les dessins des objets (Nouvellement appariés), ce sont ces dessins qui deviendront plus tard des caractères d'écriture.

 

Inscriptions en vieux chinois, sur une plaque en bronze,

datant de l'époque de la dynastie "Zhou"

 

Au fur et à mesure, ces enregistrements gravés, des séances de divination deviennent une habitude et définissent les bases d'un système d'écriture. Certains dessins sont devenus si familiers qu'une définition officielle (Mais informelle) ainsi que la prononciation sont donnée pour que le dessin devienne une lettre. L'étude de ces enregistrements montre que les caractères enregistrés à cette époque variaient beaucoup d'une session à l'autre. Environ 3000 caractères découverts ont été créées à partir de cette première période, mais aujourd'hui nous ne pouvons pas comprendre le sens de la moitié de ces caractères.  



Les différents styles d'écritures

 

En Chine, aux alentours de 1000 avant J.C, un grand changement s'opère avec la disparition brutale de la dynastie des Shang et de ses méthodes de divination. Cependant, la nouvelle dynastie "Zhou" (1100-221 avant J.C) commence à vraiment s'intéresser aux méthodes de divination utilisant des carapaces de tortues ou des os d'animaux et leurs enregistrements correspondants, dont ils croient qu'ils définissent une sorte de système d'écriture.

Non uniformes dans leur taille et dans leur forme, les dessins et les caractères sont évidemment loin de pouvoir définir un système d'écriture, mais le fait qu'ils soient interprétés avec un certain sens est la preuve évidente, qu'ils sont bien la base d'un système d'écriture. C'est pendant cette période que les caractères chinois ou Kanji, prennent vraiment la forme d'un outil fiable et systématique pour l'enregistrement des événements. Cependant, après une étude approfondie de la forme des caractères, la forme et le sens ont été négligés, et, dans le temps, les scribes sont devenus de plus en plus ignorants sur l'origine des caractères.

L'évolution des caractères au fil des époques

 

En outre, quand ils ne se souvenaient pas du caractère d'origine, ils en inventaient un nouveau qui s'en rapprochait. Il était très courant que ces caractères non d'origine, soient à nouveau copiés par des scribes ignorants et Confucius lui-même s'est plaint de cette dérive dans un communiqué datant de 500 avant J.C : "Quand j'étais jeune, il existait encore quelques scribes qui laissaient vierges les emplacements des caractères qu'ils ne savaient pas ou ne pouvaient pas écrire, mais maintenant qu'il n'y a plus de tels hommes, les caractères modifiés et/ou recréés se sont multipliées sans retenue, au grand préjudice de l'étymologie.
 

 

Le temps de la normalisation

En 221 avant JC, après des siècles de féodalité, le pays est composé de nombreux royaumes autonomes, chacun ayant leur propre système d'écriture (Avec un solide mélange de caractères d'origines et de caractères créés), qui s'unissent enfin en un seul territoire pour créer la Chine (Début de la dynastie " Qin ", 221-206 avant J.C).

Ceci est une date très importante dans l'histoire des Kanji (Et de la Chine, bien sûr) parce que pendant la dynastie Qin, tout la Chine se normalisa, y compris la largeur de routes, les poids et les unités de mesures et bien sûr des caractères d'écriture. A cette époque, Le premier ministre Lisu, est une personne très impliquée. Il écrit et publie un nouvel ouvrage officiel sur les 3300 caractères connus sous le nom SanTsang, qui deviendra la référence dans le domaine. Ce livre ne comporte aucun nouveau caractère d'origine, mais de nouveaux caractères utilisant les caractères d'origine existants désignant des objets et des concepts qui étaient inconnus auparavant.

Il essaie également de résoudre certaines erreurs commises auparavant, mais parfois forme des caractères incorrects (Nous pouvons corriger certaines de ses erreurs aujourd'hui). Sur les 3300 caractères de ce livre, la plupart d'entre eux sont assez simples et sont encore en usage aujourd'hui.

 

Signification de la gauche vers la droite : Cheval, Tigre, Eléphant, Tortue, Diriger, Maladie


C'est pendant la période dynastique des "Han" (206 avant J.C à 220 après J.C), que les premiers Kanji furent introduit au Japon, puis après environ 400 ans d'un grand désordre, ce sont la période dynastique des "Sui " (589-618 après JC), puis celle des "Tang" (618-907 après J.C), qui furent importantes pour les caractères d'écriture, car c'est à cette période qu'ils subirent de nombreuses et considérables modifications et multiplications.

La multiplication des caractères est principalement due au fait qu'avec une société en rapide mutation, de nouveaux mots durent être créés pour les objets, les idées, les concepts nouveaux ... A cette époque, la Chine est gouvernée par un gouvernement très puissant, qui enregistre tout ce qui se passe, il n'est donc pas surprenant que de nombreux caractères eurent été inventés en même temps. En outre, l'écriture se répand et devient publique, conduisant à des versions locales de même nature dans les différentes régions de la Chine. Enfin, l'ignorance a joué un rôle important dans le processus de multiplication et de création de nouveaux caractères qui remplacèrent ceux déjà existants. 

 

Un autre tableau expliquant l'évolution des caractères au fil des époques


Les caractères furent également modifiés au cours de cette période en raison de la multitude d'outils et de matériaux utilisés pour l'écriture. Dans le passé, les caractères étaient gravés dans du bronze et dans le bois et devaient être de largeur uniforme. Ensuite, le pinceau fut utilisé, permettant d'ajouter la beauté et la vitesse de l'écriture et éliminant le besoin d'une écriture uniforme. Cependant, l'invention du pinceau et du papier pour l'écriture nécessita la modification et la suppression de beaucoup de caractères, car un pinceau ne permettait pas de tracer tous les caractères et ont donc été remplacés par formes arbitraires et fantaisistes de caractères. Enfin, l'évolution des techniques d'impression au cours de la dynastie des "Tang", obligea a créé des caractères qui devaient tenir dans le même espace carré.

 

 

Les époques modernes

Pendant un millénaire, tous ces changements augmentèrent le nombre de caractères chinois connus par dix. Le dictionnaire de référence de Lisu, qui date de l'époque de Jésus-Christ, contient 3300 caractères, alors que la dernière édition de ce livre de référence (La 7éme édition) contient environ 7500 caractères. Puis deux siècles plus tard, environ 10.000 caractères et à la fin de la dynastie des "Tang", environ 30.000.

 

Kanji Lisu

Mais tout en accumulant de grandes quantités de documents écrits (Principalement ceux liés au gouvernement), il devint évident que le système d'écriture ne pouvait pas être à nouveau totalement modifié et qu'il était nécessaire de mettre en place une certaine normalisation.

 

 

Les Hiragana - Japonais : sont la base de la communication japonaise et de loin les plus employés, ils doivent être appris en premier. Les Hiragana sont des formes d'abréviation cursive des Kanji. Ils permettent de transcrire la langue japonaise sans ambiguïté, au contraire des Kanji.

 

 

En 200 après JC, le grand "Hsu Shi" publia un livre de référence complet sur les caractères basés sur ceux du livre de Lisu, mais après avoir été tous contrôlés, modifiés, expliqués et classés dans des rubriques et sous- rubriques. Ce livre, qui contient 10 516 caractères, était considéré, par les philologues chinois (Et même encore aujourd'hui), comme l'ouvrage de référence qui pouvait être consultés à utiliser en cas de doute. Tous les dictionnaires de caractères publiés pendant les dix-sept derniers siècles se réclament avec fierté, d'avoir suivi ce livre.

 

Kanji Hsu Shi

 

Ce ne sera que récemment, au cours du 20ème siècle, que le grand changement dans les caractères chinois se passa, la Chine simplifiant beaucoup de ses propres caractères (Parfois à l'extrême), et c'est après la Seconde Guerre mondiale, que le Japon entama un processus similaire (Mais dans une certaine mesure, limité).

En conséquence, le Japon et la Chine simplifièrent les mêmes caractères mais de manières différentes, créant ainsi une grande divergence et une certaine confusion. D'autre part, Taiwan décida de se calquer sur les caractères chinois traditionnels, tandis que la Corée utilisant le système originale d'écriture phonétique, le Hangul.

 

 

Les Katakana - Japonais : servaient initialement à transcrire les mots étrangers, mais leur utilisation s'est accrue et diversifiée au cours des dernières années, notamment dans la publicité. les Katakana sont des caractères correspondant à des syllabes ( Ka, ki, ku, ke, ko, etc.). Ils sont utilisés dans le système d'écriture japonais pour transcrire les mots et les noms propre étrangers, ainsi que les noms scientifiques des plantes et des animaux et les onomatopées japonaises. Ils peuvent également servir à mettre en valeur des mots dans un texte qui s'écrivent normalement en Kanji ou en Hiragana.
 


Au Japon, un minimum de 2000 Kanji sont utilisés pour lire les journaux et les étudiants en littérature japonaise de haut niveau universitaire en connaissent environ 6.500. En Chine, environ 4000 à 8000 caractères sont utilisés pour lire les journaux et les étudiants en littérature chinoise de haut niveau universitaire en connaissent environ 12.000. Le nombre total de caractères chinois utilisés à travers l'histoire est d'environ 100.000, mais la plupart d'entre eux sont des doublons, ou des caractères qui n'ont été utilisés qu'une seule fois.

 

Kanji modernes



Contrairement à la plupart des anciens systèmes d'écriture, les caractères chinois, ou Kanji, créés à travers l'histoire de notre monde moderne, grâce à une base solide sémantique, un design qui a laissé beaucoup de place à l'amélioration et l'adaptabilité et aux changements, ainsi que le fait que cette grande civilisation prit l'habitude, au cours des siècles, de tout enregistrer, permit de transmettre de génération en génération un système qui ne pouvaient tout simplement pas disparaître. Mais pour l'individu qui est confronté à cette énorme quantité de caractères à apprendre, une sorte de classification est nécessaire pour les étudier de manière efficace et s'en souvenir.

 

 

Quelques Kanji avec leur prononciation et leur signification

 

Signification : Bujutsu

 

Prononciation : Goku raku

Signification : Le paradis

 

Prononciation : Koufuku

Signification : Le bonheur


Prononciation : Ei chi

Signification : La sagesse

 

Prononciation : Inochi

Signification : La vie

 

Prononciation : Kami,shin

Signification : Dieu

 

Prononciation : Shin pi

Signification : Le mystère

 

Prononciation : Chikara

Signification : La puissance

 

Prononciation : Tamashii

Signification : L'âme

 

Prononciation : Yuu,isamu

Signification : Courageux

 

Prononciation : Shin nen

Signification : La croyance

 

 

Prononciation : Kyou

Signification : Fort

 

Prononciation : Inori

Signification : Une prière

 

Prononciation : Gou

Signification : Difficile

 

Prononciation : Mu

Signification : Le vide

 

Prononciation : Konjo

Signification : L'esprit

 

Prononciation : Kokoro

Signification : Le coeur

 

Prononciation : Toushi

Signification : L'esprit combatif

 

Prononciation : Sou

Signification : La pensée

 

Prononciation : Chi

Signification : L'intelligence

 

Prononciation : Kouun

Signification : La bonne chance

 

 

Prononciation : Sou mei ignification : La sagacité

 

Prononciation : Nin ja

Signification : Un Ninja

 

Prononciation : Cyo

Signification : Un papillon

 

Prononciation : Ichi,hajime

Signification : 1

 

Prononciation : Chi mi mou ryou

Signification : Les esprits diaboliques des rivières et des montagnes

 

Prononciation : Kawa

Signification : La rivière

 

Prononciation : Yamato damashii

Signification : L'esprit japonais

 

Prononciation : Dou

Signification : L'action , le mouvement

 

Prononciation : Hachi

Signification : 8

 

Prononciation : Heiwa

Signification : La paix

 


Prononciation : Tai yo

Signification : Le soleil

Prononciation : Ookami

Signification : Le loup

 

Prononciation : Ni hon,ni ppon

Signification : Le Japon

 

Prononciation : Syo shi kan tetsu

Signification : L'exécution de sa première intention

 

Prononciation : Makoto,sei

Signification : La conscience

 

Prononciation : Ichi

Signification : 1 (mot ancien)

 

Prononciation : Yui ga doku son

Signification : La justice par soi-même , la vaine gloire

 

Prononciation : Sanga

Signification : Les montagnes et les rivières

 

Prononciation : Ki

Signification : L'énergie vitale

 

Prononciation : Sei

Signification : Le calme

 

 

Prononciation : Kyu

Signification : 9

 

Prononciation : Higashi

Signification : L'Est

 

Prononciation : Wa

Signification : La paix , le calme , l'amitié

 

Prononciation : Washi

Signification : Un aigle

 

Prononciation : Sei shin sei i

Signification : En toute sincérité

Prononciation : Zen

Signification : La vertu

 

Prononciation : Nin jutsu

Signification : L'art martial des Ninja

 

Prononciation : Ryu,tatsu

Signification : Un dragon

 

Prononciation : Ni

Signification : 2

 

Prononciation : Yamato nadeshiko

Signification : La beauté et la bonté traditionnelles des femmes japonaises

 

 

Prononciation : Daichi

Signification : La Terre (la planète)

 

Prononciation : Juu,tou

Signification : Dix

 

Prononciation : Nishi

Signification : L'Ouest

 

Prononciation : Ziyuu

Signification : La liberté


Prononciation : Ge kko

Signification : Le clair de lune

 

Prononciation : Taka

Signification : L'aigle

 

Prononciation : Mei kyo shi sui

Signification : Clair et serein

 

Prononciation : Seigi

Signification : La justice

 

Prononciation : Sakura

Signification : Un cerisier

 

Prononciation : Bu syo

Signification : Un chef militaire

 


Prononciation : Ni

Signification : 2 (mot ancien)

 

Prononciation : Cyo

Signification : Un papillon

Prononciation : Ichi,hajime

Signification : 1

 

Prononciation : Ki

Signification : L'énergie vitale

 

h

Prononciation : Ai

Signification : L'amour

 

Prononciation : Sora

Signification : Le ciel

 

Prononciation : Zen

Signification : Dhyana Le Bouddhisme Zen

 

Prononciation : Shi ppuu

Signification : Le vent rapide

Prononciation : Juu

Signification : 10 (Mot ancien)

 

Prononciation : Minami

Signification : Le Sud

 

 

Prononciation : Yume

Signification : Les rêves

 

Prononciation : Mi ka duki

Signification : Le croissant de lune

 

Prononciation : Fu tou fu kutsu

Signification : L'inflexibilité , la ténacité, l'indéfectibilité

 

Prononciation : Seizitsu

Signification : Honnête

 

Prononciation : Bu shi

Signification : Un Samouraï, guerrier, bretteur

 

Prononciation : San

Signification : 3

 

Prononciation : ai

Signification : L'amour (L'amour à sens unique)

 

Prononciation : Ame

Signification : La pluie

 

Prononciation : Kyou dai

Signification : Frère

 

Prononciation : Kita

Signification : Le Nord

 

 

Prononciation : Han getsu

Signification : Une demi-lun

 

Prononciation : Ten shin ran man

Signification : La naïveté

 

Prononciation : Unmei

Signification : Le destin

 

Prononciation : Bu shi dou

Signification : L'esprit du samouraï, de la chevalerie japonaise

 

Prononciation : San

Signification : 3 (Mot ancien)

 

Prononciation : Bi

Signification : La beauté

 

Prononciation : Yuki

Signification : La neige

 

Prononciation : Ka zoku

Signification : La famille

 

Prononciation : Kami kaze

Signification : Kamikaze (Vent divin)

 

Prononciation : Fuu rin ka zan

Signification : Aussi vite que le vent, aussi calme que la forêt, aussi audacieux que le feu, et immobile comme la montagne

 

Prononciation : Hikari

Signification : L'illumination

Prononciation : Man duki

Signification : La pleine lune

 

Prononciation : Fukurou

Signification : Le hibou

 

Prononciation : I fuu dou dou

Signification : Être majestueux, imposant

 

Prononciation : Kou

Signification : Etre content

 

Prononciation : Haha

Signification : La mère

 

Prononciation : Samurai

Signification : Un Samouraï

 

Prononciation : Shi,yon

Signification : 4

 

Prononciation : Arashi

Signification : L'orage

 

Prononciation : Ko domo

Signification : Les enfants

 

Prononciation : Ni hon syu

Signification : Le sake

 

Prononciation : Ka cyo fuu getsu

Signification : Mener la vie d'un amoureux de la nature

 

 

Prononciation : Ki bou

Signification : L'espoir

 

Prononciation : Hoshi

Signification : Une étoile

 

Prononciation : Ra kka ryuu sui

Signification : L'amour mutuel

 

Prononciation : Umi

Signification : La mer

 

Prononciation : Chichi

Signification : Le père

 

Prononciation : Ni hon tou

Signification : Le sabre japonais, le sabre de Samouraï

 

Prononciation : Go

Signification : 5

 

Prononciation : Rei

Signification : Beau

 

Prononciation : Niji

Signification : Un arc-en- ciel

 

Prononciation : Oya

Signification : Les parents

 

 

Prononciation : Neko

Signification : Un chat

 

Prononciation : Yuu

Signification : Affectueux

 

Prononciation : Kaze

Signification : Le vent

 

Prononciation : Shiki soku ze kuu

Signification : La matière est vide

 

Prononciation : So bo

Signification : Grand-mère

 

Prononciation : Kara te

Signification : Karate

 

Prononciation : Emi,syo,warau

Signification : Rire

 

Prononciation : Go

Signification : 5 (Mot ancien)

 

Prononciation : Karei

Signification : En tenue de grande cérémonie, élégance

 

h

Prononciation : Inu

Signification : Un chien

 

 

h

Prononciation : Ichi go ichi e

Signification : La rencontre d'une vie

 

Prononciation : Kizuna

Signification : L'obligation

 

Prononciation : Akatsuki

Signification : L'aube

 

Prononciation : Ku mo

Signification : Une araignée

 

Prononciation : Bi moku syuu rei

Signification : Etre généreux

 

Prononciation : So fu

Signification : Le grand-père

 

Prononciation : Ko iki

Signification : Rusé

 

RETOUR PAGES JAPON