RETOUR PAGES JAPON

 

BAINS JAPONAIS "ONSEN", "SENTO" et "FURO "

 

Présentation :

Dans le Japon moderne, le bain n'a pas de vocation sanitaire mais de loisirs. Dans les bains publics comme chez soi, pour se laver, on prend une douche. Et ensuite, on se prélasse dans l'eau du bain... Et si malgré la présence aujourd'hui de salle de bain, l'art du bain n'est pas près de disparaître. De nombreux quartiers possèdent leur bain public où l'on aime se retrouver entre voisins.

 

 

Onzen de Kurokawa

 

Pour ces personnes la baignade est quelque chose qu'elles doivent faire pour se sentir saines et heureuses. Beaucoup de parents se baignent avec leurs enfants, pour passer un bon moment et d'avoir le sentiment de construire de meilleures relations avec les membres de leur famille. Même les collègues se baignent ensemble quand ils vont dans un onsen d'entreprise, ou lors d'un voyage d'affaires, quand ils visitent un "Sento "(Bain public).

L'eau des bains japonais a aussi tendance a être beaucoup plus chaude que celle les bains Occidentaux.

 

 

Dans la culture japonaise, le bain se décline de trois façons :

Le "Sento" : bain public et convivial

Le "Furo" : bain privé

Le "Onsen" : bain naturel dans les sources volcaniques. Les bains extérieurs de ce type s'appellent des "Rotenburo".

 

Le "Sento" est un bain de vapeur (Mixte) dans une chambre d'étuve en bois, sous le plancher de laquelle bouillonnent des cuves d'eau. Le Sento n'est pas fait pour se laver mais pour se détendre.

 

 

Il convient donc de se nettoyer avant d'y pénétrer. Ainsi, sont aménagés des espaces parfois individuels équipés de douchette, d'un petit banc et du nécessaire de toilette.

 

 

Une fois prêt, il faut y entrer doucement car la température de l'eau oscille entre 40° et 50° C. Aujourd'hui, malgré tout, le nombre de Sento diminue régulièrement. Outre la concurrence des salles de bain privées, ces établissements ferment du fait de l'augmentation de leurs tarifs et du manque de moyens nécessaires à leur rénovation. Il existe toute une gamme de prix. Il est possible de se baigner de manière illimitée pour moins de 5 euros.

 

 

Pour le "Furo", on utilise un robinet d'eau, un petit tabouret, un baquet et une baignoire profonde (Traditionnellement en bois lisse), suffisamment longue pour que le baigneur y soit totalement allongé, et avec un couvercle pour garder la chaleur de l'eau. L'eau est très chaude et on y reste le temps qu'on veut, tout en contemplant le jardin. Traditionnellement, on se baigne avant le dîner.

 

 

 

Les "Onsen" sont des bains publics thermaux naturels en plein air (Il y en a des milliers au Japon !).Ce sont des sources naturelles d'eau chaude, parfois en plein air, qui viennent du sol. Ces sources sont souvent chargées de divers minéraux qui permettent à certaines personnes de se maintenir en bonne santé et qui ont une action bienfaisante pour le corps.

 

 

Au Japon, les Onsen sont assez courants et chaque préfecture possède une ou plusieurs régions où l'on trouve beaucoup d'Onsen situés dans un environnement extérieur fabuleux. Le Onsen le plus connu est celui d'Hakone, il est situé à proximité de Tokyo.

 

 

Les Onsen sont réputés pour leurs vertus thérapeutiques. Bien que chaque Onsen avance les bienfaits de leurs eaux sur la santé des baigneurs seul 64 Onsen on reçu depuis 1954 un agrément du Ministère de la Santé pour prodiguer des traitements médicaux. Les Onsen sont notamment réputés pour certains désordres affectant les intestins, le foie, la peau, les rhumatismes, l'hypertensionů Certains Onsen disposent, en plus d'une source d'eau naturellement chaude, de sables ou de boue chaudes très prisés par les "curistes".

 

 

On différencie, deux types de bains dans les eaux naturellement chauffées par le sol volcanique : les bains individuels au milieu du silence de la nature, s'opposent aux bains collectifs, pris parfois aussi en plein air. Mais ici la convivialité pudique et la conversation polie donnent au bain un caractère gai et dynamique. Par son environnement à la fois simple et raffiné, ses cascades d'eau chaude massant le corps, ses bassins dans la roche dont la profondeur variable permet toutes les positions du corps, ses bassins de bois parfumés... le bain japonais est apaisant.

 

Les baignoires "Ofuro" sont habituellement entourées par un plancher et de murs en carreaux. Il y a souvent un tabouret en bois pour s'asseoir et tous les planchers sont équipés d'un caniveau qui est d'une extrême utilité : il permet d'évacuer le savon et l'eau des personnes qui se sont lavées avant de rentrer dans la baignoire. (Les eaux usées). Le caniveau permet aussi de faciliter la récupération de toute l'eau qui s'écoule de la baignoire. On peut donc remplir les baignoires à ras bord, même si l'eau déborde. 

 

 

Il n'est donc pas nécessaire d'équiper ces douches avec un rideau de douche ou porte en verre. Cela rend la pièce plus vaste, et permet d'installer ces baignoires prêt de fenêtres avec vue sur le jardin Parce que le l'eau chaude du bain reste propre, plusieurs personnes peuvent toute la journée, se baigner dans la même eau. Les baignoires Ofuro possèdent beaucoup de formes et de tailles différentes, mais les concepts généraux décrits ci-dessus s'appliquent à tous les bains japonais. Il s'agit notamment des "Sento" (Grands bains publics) qui peuvent accueillir des dizaines de clients. Il comprend également les "Onsen" (Bains naturels en plein air) où l'eau chaude utilisée pour les bains est chauffée par géothermie.

 

Les origines :

Le bain est l'une des rares pratiques typiquement japonaises, qui prend ses origines dans un rituel de purification par l'eau en relation avec le Shintoïsme : avant de pénétrer dans un temple, il convient de se purifier. Le bain serait donc une pratique à associer à l'usage du sel, dont on dispose des petits tas devant les maisons ou les magasins également à des fins de purification.

 



Avant l'avènement des bains publics, les temples furent donc pour le peuple, les premiers lieux où l'on utilisait rituellement l'eau. Il y avait deux sortes de bains : le "Yu" : bain d'eau chaude et le "Furo" : bain de vapeur.

Ces bains se situaient à l'écart, dans la cour d'un temple, non loin d'un puit. Dans une pièce, l'eau était chauffée dans une énorme marmite au dessus d'un foyer. La vapeur produite était acheminée par un tuyau de bambou dans une autre pièce, la "Yu-ya", ou se trouvait également une grande cuve en bois ou en pierre, qui remplie d'eau chaude servait de bain.

Les premiers bains publics sont apparus dès le 8éme siècle (Période de Heian). Le yukata blanc, tenue de rigueur et le silence pesant favorisant la méditation ont fait place aux bains publics autorisant la nudité et le bavardage.

Ces bains étaient appelé "Machi-yu", littéralement l'eau chaude de la ville.

 

 

Mais c'est surtout pendant la période Edo (début du 17éme siècle - milieu du 19éme siècle), où le développement urbain permit que le bain devint véritablement un lieu de détente et de plaisirs. Cela a contribué au développement du nombre d'établissements de bains publics ("Sento").

Concurrence oblige, les Sento multiplièrent les services, ceux-ci allant de la restauration dans des salles de repos, à ceux moins innocents de laveurs (Pour les femmes) et de laveuses (Pour les hommes). Ces évolutions les transformèrent en de véritables centres de la vie sociale.



Le développement de la pratique du bain a d'autre part été favorisé par une attitude de tout temps libérale vis à vis de la nudité, notamment chez les plus modestes.

Autrefois, hommes et femmes se baignaient ensemble dans les Onsen , ainsi que dans les sento , mais la séparation des sexes dans les bains a été décrétée lors de l'ouverture du Japon à l'occident pendant l'ère Meiji . Il existe encore quelques Onsen mixtes dans les zones rurales du Japon, mais certains offrent des bains réservés aux femmes ou ouvrent à des heures différentes pour chaque sexe. De jeunes enfants des deux sexes peuvent être admis dans l'un ou l'autre des bains.

 

 

Les "Rotenburo" (Bains Onsen en plein air) ont des origines légendaires et religieuses, associant l'ablution du corps à la notion de pureté divine. Le bain a sans doute eu d'abord une valeur rituelle. Dans certains temples, les pèlerins se lavaient en arrivant avant de faire leurs prières. On baignait aussi les statuettes pour marquer une nouvelle étape dans le cours de la vie. Les moines Bouddhistes ont très tôt utilisé ces sources d'eau chaude comme traitement médical mais aussi comme un élément des rites de purification.

 

 

Cette attitude était fondamentalement différente de la pudibonderie qui prévalait en occident, où, à partir du moyen âge, la nudité était condamnée par la religion chrétienne. C'est d'ailleurs avec l'arrivée des occidentaux à la fin du 19éme siècle qu'apparut la séparation des sexes dans les bains publics japonais.

 

 

L'eau joue un grand rôle au Japon :

Grâce à ses origines volcaniques, le Japon possède de multiples sources d'eau chaude, qui ont donné naissance à un véritable culte du rituel du bain. Ainsi, l'eau de ces bains n'est pas juste de l'eau chaude, mais de l'eau qui a traversé les entrailles de la terre, pour se charger en minéraux et finalement sortir naturellement très chaude.

 

 

Le Furo ou l'Ofuro désigne le bain familial, alors que le bain public est appelé Sento. Le Furo-Sento est donc un compromis entre les deux. La température d'un Ofuro se maintient à une température constante comprise entre 40° et 56°. La peau rougit au contact de l'eau, les tensions de la journée disparaissent spontanément.

Les Japonais ont l'habitude de se laver le corps et de le brosser, avant de rentrer dans le bassin, puis de se rincer soigneusement. Le bassin est en permanence rempli d'eau bouillante, ce qui lui permet de rester à la même température.

 

 

Les baignoires traditionnelles japonaises sont généralement fabriquées en bois, le plus souvent du "Hinoki" (Sorte de cèdre) ou du "Sugi" (Cryptomère) et assemblées sans aucune vis, avec une profondeur plus importante que les baignoires occidentales, puisqu'elles doivent permettre de se plonger dans l'eau jusqu'au cou. De plus, elles possèdent souvent une vue sur un jardin. Les versions modernes sont construites en pierre, des matières naturelles et peuvent aussi être creusées à même le sol de la salle de bains.

 

 

Un établissement de bains, qu'il soit privé ou public, comporte 2 zones distinctes : une zone sèche, où l'on s'habille et se déshabille, et une zone humide, qui outre la baignoire, comprend un espace avec une évacuation d'eau permettant de se doucher en dehors du bain.

Les structures hiérarchiques sont fortement ancrées dans la vie quotidienne. Le fait de voir les étrangers pénétrer dans une maison avec les chaussures aux pieds est considéré comme très irrespectueux.

 

 

La cérémonie du bain tient une réelle importance dans la vie et est suivie par tous les membres de la famille, quel que soit leur âge, mais toujours selon la hiérarchie et les usages. Les étrangers sont parfois invités à y prendre part, en respectant la convivialité et la joie du bain. Le bain fait partie du rituel de vie des japonais, quel que soit le statut social. Il brise les barrières, créant une osmose entre les participants.

 

 

L'étiquette : ou comment prendre un bain public au Japon

 

Prendre un bain au Japon est une affaire sérieuse. 

Les bains japonais ne servent pas simplement qu'à se laver.

Beaucoup de japonais considèrent le fait de s'assoir dans leur baignoire "Ofuro", comme un rituel qui doit se faire tous les jours, au même titre que de manger ou de dormir. 

Au Japon, pendant des siècles, le bain public ou "Sento" était la seule manière de se baigner. 

Avec le manque d'espace, beaucoup de japonais apprécient encore beaucoup de se baigner dans les "Sento". Il y a existe encore beaucoup de "Sento" et il est vraiment facile de pouvoir accéder à ces bains.

 

 

Certains Onsen n'apprécient pas trop les étrangers et refusent les clients tatoués, les tatouages étant apparentés aux délinquants et aux Yakuza (Les Yakuza sont généralement tatoués sur tout leur corps). Par conséquent, certains Sento , particulièrement dans les zones concernées par la criminalité, interdisent l'entrée à toute personne tatouée pour éviter la présence de yakuza.

Aujourd'hui, La mixité est interdite dans la plupart des établissements. Lorsque les Onsen ne disposent pas de bains séparés hommes et femmes, les horaires sont alors aménagés pour éviter toute mixité.

 

 

Voici ce que vous devrez prendre avec vous :

  • Un sachet en plastique  ou un panier pour mettre vos affaires dedans.
  • Une petite serviette de lavage
  • Une plus grande serviette pour le séchage
  • Du savon (De préférence liquide)
  • Du shampoing
  • Des vêtements de rechange
  • L'argent pour l'entrée et si vous le désirez pour se payer une chaise de massage ou une boisson

 

 

Les Sento, les Onsen sont considérés comme des lieux où l'on peut se détendre et s'isoler de l'agitation de la vie quotidienne. Les baigneurs se doivent d'adopter un comportement mesuré. Les cris, les chants et autres bruits ne sont pas tolérés. Les baigneurs peuvent néanmoins tenir des conversations à volume modéré. Les règlements des Onsen prohibent généralement le bruit dans les bains mais une certaine tolérance existe à l'égard des enfants.

Il n'est pas non plus conseillé de courir. Bien que les baigneurs soient nus les regards doivent se montrer pudiques.

Avant de rentrer dans le Sento, vous devrez d'abord enlever vos chaussures.  La plupart des bains ont un petit casier en bois qui ferme à une clef. Mettez  juste vos chaussures dans la boîte, et allez maintenant payer. 

Sur le mur vous verrez probablement une liste des prix.  Si c'est un Sento de quartier avec des murs en inox comptez autour 340 Yens. Par contre, si c'est un endroit avec du marbre sur le sol et les murs et avec des cascades d'eau tombant derrière la réception, comptez plus que 1000 Yens.

Maintenant que vous connaissez les prix, vous pouvez leurs donner 500 Yens de plus et ils vous donneront les  affaires pour vous changer. 

Si tout est réglé, ils vous indiqueront par quelle porte.

Si vous avez  encore vos chaussures, il faut les enlever maintenant.

 

 

Ne soyez pas choqué, car vous marcherez très probablement dans une salle avec des personnes nues. Mais personne ne vous souhaitera la bienvenue. 

Trouvez un casier mais ne le fermer pas. 

 

 

Une fois que vous l'avez trouvé, commencez à vous  déshabiller. Comme vous êtes un étranger, les personnes vous regarderont.  

Saisissez ainsi votre petite serviette, votre savon et votre shampoing. 

Regardez autour de vous et découvrez la fonction de chaque salle et de chaque bain : les bains de vapeur, les bains à bulles, les bains d'eau glaciales, etc...

Avant de rentrer dans les bains, vous devez d'abord vous laver dans un box. Ce box est équipé d'un "Sunoko" (Caillebotis en bois) , d'un tabouret "Koshikake", d'une cuvette "Maru-ko-oke" qui vous servira pour mouiller votre petite serviette blanche, objet indispensable pour vous laver.

 

 

Une fois lavé, vous pouvez vous rincez. 

Les établissements de bains possèdent des règles.  Ne pas tenir le tuyau d'eau vers le haut (Pour éviter d'arroser les autres personnes) et ne faire aucun bruit.  Maintenant, vous pouvez prendre un grand ou un petit bain et puis un encore plus grand après. 

Pour les japonais, l'idée de se baigner dans les eaux de rejet des box de lavage, est impensable, ils ne veulent surtout pas se baigner dans de l'eau sale. C'est pourquoi vous pourrez les voir éclabousser la surface de l'eau pour évacuer les éventuels rejets d'eaux savonneuses restées en surface, hors de la piscine. 

Les personnes peuvent vite devenir agressives si vous ne respectez pas le protocole de vous lavez et de vous rincez loin des bains. 

Ne prenez pas votre petite serviette avec vous, vous êtes maintenant complètement propre et nu. Le fait d'introduire votre serviette dans le baquet est considéré comme un geste grossier. Si vous mettez votre serviette dans l'eau du bain, les autres personnes ne savent pas ce que vous avez fait avec. Votre serviette doit être gardée sur votre tête, pour absorber la sueur.

Ainsi vous êtes lavé, vous pouvez maintenant aller prendre le bain chaud de votre choix. 

Oui l'eau est très chaude, plus chaude que celle que vous employez en occident. Mais ne vous inquiétez pas, si elle est effectivement très chaude, elle ne brûle pas la peau. 

 

 

Habituellement, Il y a un jacuzzi au centre des bains équipés de jets divers, d'un bain de soufre et probablement d'un bain électrique à chocs. Le bain à chocs doit favoriser votre circulation.

Les saunas sont également bien chauds et vous ne devriez pas y rester plus que dix ou quinze minutes. Quand vous sortez pour vous baigner dans le bain d'eau froide, cela vous saisit, vous risquez de vous exprimer energiquement (Rappel : Ne faire aucun bruit). Si  sauter dans un bain d'eau froide est trop dur pour vous, vous pouvez simplement sauter dans un autre bain et revenir alors au sauna. 

Après environ 30 à 40 minutes de bain, vous pouvez en sortir et allez vous rincez. Après le bain, les japonais aiment bien se laver en faisant mousser abondamment le savon, c'est pour eux un genre d'amusement. Puis, retournez à votre casier pour récupérer vos vêtements de rechange, mais veillez à être bien égoutté pour ne pas mouiller le sol de la salle où se trouvent les casiers.

 

 

Après séchez-vous les cheveux, sortez de la salle et allez récupérez vos chaussures.

À moins que vous vouliez fumer une cigarette, boire une boisson ou vous faire masser dans la salle de détente.

Voila, vous avez enfin expérimenté les bains "Sento" . 

 

 

Carte de principaux Onsen du Japon

 

 

Liste et situation des principaux Onsen du Japon

Akagi, Gunma

Akayu , Yamagata

Arima Onsen , Kobe , Hyogo

Asamushi Onsen , Préfecture d'Aomori

Aso, Kumamoto , célèbre Onsen proche du Mont Aso , (volcan actif )

Atami Onsen , Atami , Shizuoka, grande station balnéaire près de Tokyo

Dogo Onsen , Préfecture d'Ehime

Futamata , Hokkaido

Gero Onsen , Gero, Gifu , célèbre pour ses bains ouverts sur les berge de la rivière Hida

Geto Onsen , Préfecture d'Iwate

Ginzan Onsen , Obanazawa, Yamagata

Hakone , Kanagawa , célèbre station balnéaire proche de Tokyo

Hanamaki, Iwate

Hirayu Onsen , Takayama, Gifu

Hokkawa Onsen , Shizuoka

Ibusuki Onsen , Préfecture de Kagoshima

Ito, Shizuoka

Iwamuro, Niigata , son Onsen est célèbre depuis la période Edo

Jigokudani , Préfecture de Nagano

Jozankei Onsen , Hokkaido

Kakeyu Onsen , Nagano

Kanzanji Onsen , Shizuoka

Kindaichi Onsen , Iwate

Kinosaki, Hyogo

Kinugawa Onsen , Tochigi

Kurokawa Onsen , Préfecture de Kumamoto

Kusatsu Onsen , Préfecture de Gunma

Nagaragawa Onsen , Gifu

Sawatari , Préfecture de Gunma

Shima , Préfecture de Gunma

Naruko , Miyagi

Noboribetsu , Hokkaido

Nuruyu Onsen , Préfecture de Kumamoto

Nyuto Onsen, Préfecture d'Akita

Onneyu Onsen, Hokkaido

Ofuka Onsen, Akita

Sabakoyu Onsen, Préfecture de Fukushima , l'Onsen le plus ancien du Japon

Sakunami Onsen, Miyagi

Senami Onsen, Préfecture de Niigata

Shimabara, Nagasaki

Shimobe Onsen , Préfecture de Yamanashi

Shiobara Onsen , Préfecture de Tochigi

Shuzenji Onsen, Préfecture de Shizuoka

Sounkyo Onsen , Hokkaido

Sukayu Onsen , Préfecture d'Aomori

Sumataky o Onsen, Préfecture de Shizuoka

Suwa , Préfecture de Nagano

Takanoyu Onsen , Préfecture d'Akita

Takaragawa , Gunma, un des plus grands bains mixtes en plein air du Japon

Takarazuka, Hyogo

Tara, Saga

Toyako, Hokkaido

Tsukioka Onsen, Préfecture de Niigata

Tsurumaki Onsen, Kanagawa

Unazuki Onsen , Kurobe, Préfecture de Toyama

Wakura Onsen , Nanao, Préfecture d'Ishikawa

Yamashiro Onsen, Kaga, Ishikawa

Yubara Onsen , Préfecture d'Okayama , un des plus grands bains mixtes au pied du barrage de Yubara

Yudanaka Onsen , Préfecture de Nagano

Yufuin , Préfecture d'Oita

Yugawara , Préfecture de Kanagawa

Yumura Onsen, ( Shin'onsen, Hyogo )

Yunogo Onsen, Préfecture d'Okayama

Yunokawa Onsen , Hokkaido

Yunomine Onsen, Tanabe, Wakayama , site de bain de Tsuboyu inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO

Yuzawa, Niigata

Zao Onsen , Préfecture de Yamagata

Awara Onsen, Awara, Préfecture de Fukui

Awazu Onsen, Komatsu, Ishikawa

Beppu Onsen, Beppu , Préfecture d'Oita, célèbre pour ses bains multicolores

Ikaho Onsen, Ikaho , Gunma

Kaike Onsen, Yonago , Tottori

Katayamazu Onsen, Kaga, Ishikawa

Kawayu Onsen, Tanabe, Wakayama

Misasa Onsen, Misasa , Préfecture de Tottori

Nanki-Katsuura Onsen, Nachikatsuura, Wakayama

Nanki-Shirahama Onsen, Shirahama , Préfecture de Wakayama

Ryujin Onsen, Tanabe, Wakayama , l'un des trois plus beaux Onsen du Japon

Tsubame Onsen, Niigata, célèbre pour son Onsen mixte gratuit

 

RETOUR PAGES JAPON