SAHO : CEREMONIAL


Arigato
: Merci informel

Domo arigato gozaïmasu : Merci très cérémonieux

Dozo : S'il vous plaît, je vous en prie

Gomen nasaï : Excusez-moi (Reconnaître ses torts)

Kamiza ni rei : Salut au Kamiza

Onegaïshimasu : S'il vous plaît (Lorsque vous demandez quelque chose)

Rei : Salut

Reiho : Méthode de salut

Saho : Méthode de cérémonial

Senseï (gata) ni Rei : Salut au(x) professeur(s)

Sumimasen : Excusez-moi (Pour attirer l'attention)

Tachi Rei : Salut debout

Taïto shizei : Debout Sabre dans la Saya et dans le Obi, main gauche sur le sabre avec le pouce

Teïto shizei : Debout Sabre dans la main gauche, les deux bras complètement allongés en bas

To Rei : Salut au sabre

Za Rei : Salut assis (A genoux)

 

 

 

TECHNIQUES DU IAIDO


Batto : Dégainer le sabre

Chiburi : Enlever le sang sur la lame

Chinugui : Enlever le sang sur la lame, comme cela se fait dans Uke Nagashi

Chosoku : Respirer

Enzan no metsuke : Contempler les lointaines montagnes

Furi kaburi : Armer le sabre en préparation de la coupe

Hiki kiri : Couper en tirant

Jo ha kyu : Accumulation de l'énergie, accélération et réalisation du geste

Kae waza : Choix de techniques. (Remplacement ou changement majeur d'une technique)

Kime : Littéralement, Décision. La vivacité d'un mouvement, la fin positive d'une coupe

Kiri tuke : Action de couper

Kokyu : Contrôle de la respiration

Metsuke : Direction du regard

Nukitsuke : Dégainer et couper (En une seule action)

Noto : Rengainer le sabre dans la Saya

O chiburi : Grand Chiburi Circulaire

Saya banare : Sortir le sabre de la Saya

Saya biki : Habituellement l'action de tirer la saya en arrière

Seme : Pression

Semeru : Pousser, serrer

Yoko chiburi : Chiburi lame horizontale, déplacée vers la droite

Waza : Techniques

Zanshin : Esprit de vigilance doit exister avant, pendant, après la frappe

 

 

 

 

LES CONCEPTS DU IAIDO :

Les éléments suivants sont difficiles à traduire. Ils sont développés au cours des entraînements et ne peuvent être convenablement compris que de cette manière seule une brève explication est ici tentée.

 

DAI KYO SOKU KEI : Grand, fort, rapide,régulier :

- Ce sont les quatre caractéristiques générales les plus importantes dans la technique du sabre long : Exprimées dans l'ordre, elles seront mises en relief auprès des débutants. Tout d'abord, l'accent est mis sur de grandes actions, ensuite lorsqu'elles sont grandes, elles peuvent devenir fortes. Une fois que la sensation de force interne s'est développée, la vitesse peut-être graduellement augmentée sans précipitation et sans hâte. Puis, une fois que les techniques sont grandes, fortes et rapides, elles peuvent être rassemblées dans une méthode continue et régulière, séparées seulement par un Kime correct et en esquivant Suki.

 

ENZA NO METSUKE :

- Contemplation des montagnes lointaines. Cela veut dire diriger le regard à une certaine distance, sans fixer aveuglement, mais plutôt en regardant toutes les choses également. Il n'est pas nécessaire de regarder chaque petit détail de l'ennemi, aux dépens de l'ignorance d'autres menaces. Il est seulement nécessaire de percevoir sa distance et sa vitesse d'exécution. L'ennemi devant nous sera au centre de notre champs de vision, mais ne sera pas le point visuel convergent. Ce qui explique les paroles de Musashi: " La perception est forte et la vue est faible.". C'est une partie de Fudoshin.

 

FUDOSHIN :

- Ce terme peut-être traduit diversement comme, esprit sans entrave, esprit non arrêt. Il a été mieux décrit par des maîtres éclairés tel que Yagyu Munenori et des maîtres Zen tel que Takuan Soho. Il se réfère aussi avec Shi Shin. Cet état a un rapport quand l'esprit est libre de percevoir toutes choses, quand il n'est pas entravé en étant retenu par des pensées conscientes (Fushin). 

 

FUKAKU :

- C'est une particularité du caractère/de l'attitude du budoka expérimenté. Elle se développe au cours des années d'entraînements rigoureux. Elle est impossible à décrire, mais avec l'expérience, elle devient reconnaissable chez les autres.

 

FUSHIN :

- L'esprit arrêté. Quand il est entravé par la peur, le doute ou, distrait par des réflexions logiques et conceptuelles (Intellectualisation), l'esprit n'est pas libre de répondre aux circonstances.

 

JO HA KYU :

- Ce terme dérive de la forme dramatique du théâtre Nô. Il décrit les actions en totalité et sur une échelle de minutes. Il se traduit comme la préparation, le développement, et la conclusion.

Sa signification est dans le temps d'exécution, une accélération graduelle avec une sensation de pression croissante jusqu'à son maximum quand le mouvement s'arrête. Le déplacement des pieds (Ashi Sabaki) du Nô et du Kendo sont très semblables, comme le sont, à cet égard, les formes dramatiques des pièces de Nô et les Kata de Iaido.

 

KASSO TEKI :

- Approximativement traduit, cela désigne un adversaire imaginaire. En effet, cela ne se réfère pas seulement à la distance et à la position, mais quels effets produira votre action. Par ex : après une coupe infaillible, est-ce que l'ennemi va tomber en arrière, s'écrouler sur place, basculer sur un des côtés.

En d'autres termes, toute la logique de votre action est en relation avec la taille, la position et le mouvement de vos adversaires.

 

KIGURAI :

- Le maintient, le comportement. La supériorité qui vient avec la connaissance de l'utilisation du sabre. Mais ce n'est pas de l'arrogance. C'est la caractéristique qui ferait obstacle, en dernier lieu, à tout agresseur potentiel et audacieux, de porter une attaque.

 

KI KEN TAI ICHI ( SHIN GI TAI ICHI ) :

- L'esprit, le sabre et le corps ne font qu'un. C'est la coordination de toute la personne du sabreur dans un engagement total. En premier, c'est la chorégraphie de frapper du pied  en même temps que la coupe et le souffle. Plus tard ils deviennent inséparables, une seule entité.

 

KIRYOKU :

- Forte détermination : Quand l'attaque est caractérisée par un Ki ken tai Ichi, un Jo Ha Kyu et un Seme et, si le sabreur démontre un Kigurai et un Fudoshin ; il y aura une telle impression de ne pas pouvoir arrêter cette attaque, que l'ennemie ne pourra pas résister. C'est Kiryoku.

 

KOI GUCHI NO KIRI GATA :

- Manière de couper la "Bouche de carpe". C'est la technique de déblocage de la Saya ; ce qui veut dire, la vitesse des mains arrivant à la Tsuba et à la Tsuka, la position et la manière de pousser en avant la Tsuba, la vitesse de la prise de la main gauche et de la droite quand on commence à dégainer.

 

KOKORO :

- Il n'y a pas un mot unique en Français pour ce terme. Il est souvent traduit comme l'esprit, le coeur, et même l'honneur. C'est l'attitude de franchise et d'honnêté qui inculque la confiance et le respect.

 

RIAI :

- Signification ou, logique. Ce qui veut dire, la compréhension de ce que vous vous destinez à faire. En grande partie, c'est Kasso Tekki, mais cela n'inclut pas seulement l'ennemi à trancher, mais les obstacles à éviter, la position des autres personnes proches qui ne sont pas impliquées, et tous les autres points spécifiques qui sont fixés par la forme.

 

SATSU JIN KEN / KATSU JIN KEN :

- Quand le sabre est employé sans réflexion, ou sans discipline, sans discernement : Cela est destructeur; En conséquence, nous appelons cela le sabre de prise de vie - Satsu Jin Ken. Quand d'autre  part, le caractère développé du sabreur expérimenté le rend capable de traiter pacifiquement les affaires, et sans utiliser sa capacité de résoudre les choses en utilisant la violence, nous appelons cela le sabre du don de la vie - Katsu Jin Ken.

 

SAYA NO UCHI NO KACHI :

- La victoire dans la Saya. C'est l'ultime objectif du sabreur, obtenir la victoire tandis que le sabre n'est pas dégainé.

 

SEI TO DO :

- Sang-froid et mouvement. Quelque soit l'activité du corps, la pensée et l'esprit doivent rester calmes, sans montrer vos intensions à l'ennemi.

 

SEME :

- Poussée, ou plus exactement, pression. La sensation de retenir l'adversaire, ou mieux, de le maintenir à terre. En contrôlant les mouvements du corps et du sabre avec une sensation de repousser et de peser sur l'adversaire qui peux mieux être maîtrisé, et en permettant au sabreur de contrôler la situation à son avantage, tout en réduisant les ouvertures (Suki ) dans lesquelles il pourrait attaquer.

 

SHU HA RI :

- Les trois étapes dans le développement complet du sabreur :

  •  Shu : Étape d'apprentissage durant laquelle les élèves suivent en détail les instructions des professeurs sans se poser de question.
  • Ha : Étape pendant laquelle l'élève expérimenté regarde plus loin les enseignements de son Sensei, pour une compréhension plus juste et plus profonde. A ce stade, il est possible d'enseigner à des élèves qui sont encore dans la section Shu.
  • Ri : Étape existant quand la compréhension est suffisante pour pouvoir se trouver seul comme un professeur compétent dans ses propres droits.

Ces trois étapes dont considérablement imbriquées, particulièrement les deux premières.

Dans le système actuel des grades, le Renshi se rapproche de l'étape de transition du Shu au Ha, le Kyoshi du Ha à Ri, et le Hanshi étant Ri.

 

TACHI KAZE :

- Le vent du sabre :

Le vent du sabre se réfère ici au bruit fait par le sabre lorsqu'il coupe. Quand la coupe est correctement dirigée, le bruit indiquera où se trouve l'adversaire, et ainsi, pour l'adversaire lui-même, le sabre paraîtra silencieux.

 

TAI CHI TAI BUN :

- Entendre avec votre corps, réfléchir avec votre votre corps (A l'opposé de vos oreilles et de votre mental). Ce qui veut dire, se fier aux organes des sens pour percevoir les informations est superficiel, de même que de penser intellectuellement à la technique est sans pertinence. L'étude du sabre devra être sentie et absorbée par tout le corps et, apprise par l'expérience de la pratique et de la vie.

 

ZANSHIN :

- C'est un autre mot qui ne peut pas être traduit en Français. Il est souvent traduit comme conscience, mais ce n'est pas tout à fait juste. La conscience de ce qui est autour, des menaces potentielles, des dangers potentiels,etc, en sont une partie. Il est plus en rapport avec l'état d'esprit après avoir fait une action. Il est caractérisé par le Kamae, ou le Shisei, le Seme, la projection du KI, et la continuité du souffle (Où le Kiai serait approprié) après la coupe.

Dans les douze articles sur l'étude du sabre de Muto Ryu, Yamaoka Tesshu l'expliqua comme étant un coup sans aucune pensée. Cette absence de pensée est l'esprit qui retourne à son état d'origine (Fudoshin). Il décrit ce retour comme une persistance : C'est comme une goutte d'eau qui reste dans le un bol après qu'il  ait été secoué. Toute l'eau à quitté le bol (Engagement total dans l'action) mais il en reste un peu comme s'il en était revenu (L'esprit retournant à son originel).

Cependant c'est un terme difficile à apprécier. C'est demeurer détaché de la victoire après l'obtention de celle-ci, et en même temps, c'est conserver le même état de préparation après l'achèvement de l'action. Encore que ceci ne soit qu'une partie de la définition de ce mot.

 

 

 

LES GRADES ET LES TITRES :


Ko hai : Elèves débutants

Sempai : Elèves avancés

Sensei : Enseignant

Shihan : Enseignant principal (Terme utilisé au sein de la seule école, à l'extérieur le shihan sera appelé Sensei)

Kyu : Grades élèves débutants, de 6 à 1 (Le plus élevé)

Dan : Grades élèves avancés, de 1 à 10 (Le plus élevé)

Yudansha : Détenteur d'un grade Dan

Mudansha : Détenteur d'un grade Kyu

Kaicho : "Propriétaire" de l'école

Soke : Grand Maitre d'un Koryu (Chef de clan, de famille et héritier du lignage), titre japonais le plus haut. Les Soke sont généralement considérés comme l'autorité suprême au sein de leur art et ont un pouvoir discrétionnaire et l'autorité finale sur la reconnaissance des capacités, la doctrine et sur les mesures disciplinaires. Un Soke a le pouvoir de délivrer un certificat Menkyo Kaiden indiquant que quelqu'un a maîtrisé tous les aspects de son style.

Hanshi : Titre le plus haut décerné par la ZNKR, il faut avoir 55 ans ou plus et être 8éme Dan. Le "Han" de Hanshi signifie "L'exemple, le modèle " et Shi, indique "Un enseignant qui peut servir de modèle pour les autres", ou un "Maître supérieur".

Kyoshi : Titre intermédiaire décerné par la ZNKR , il faut être 7ème Dan. Le "Kyo" de Kyoshi signifie "Professeur"» ou "Philosophie". Par conséquent, Kyoshi équivaut à un«professeur» capables d'enseigner la philosophie des arts martiaux.

Renshi : Titre le plus petit décerné par la ZNKR en plus des grades Dan. Le caractère " Ren " signifie "Poli , trempé" et "Shi" signifie "Personne". Ainsi Renshi indique littéralement, "Un instructeur poli" ou un Expert. Le titre de Renshi peut être attribué à partir du 6ème Dan et plus.

 

 

 

 

VOCABULAIRE GENERAL DU DOJO :

A

Age : Elévation, soulèvement

Ate : Coup

Ato de : Après

Arigato : "Merci!"

Arigato gozaimasu : "Merci beaucoup"

Ashi : Pied, Jambe, déplacement, marcher

Ayumi-ashi : Marche normale

 

 

B

Batto : Tirer le sabre

Battodo : Art de la coupe au sabre (Se pratique sous forme de Kata avec un sabre réel sur des rouleaux de paille)

Batto-Jutsu : Art de dégainer le sabre (Forme ancienne du Iaido)

Bokken : Sabre de bois (Bokuto), utilisé pour l'entraînement et les Kata

Bogu : Armure de Kendo

Bu : Guerrier

Budo : Arts martiaux japonais

Budoka : Pratiquant d'un art martial Japonais

Budokan : De façon générale tout bâtiment destiné à la pratique des arts martiaux

Bugei : Arts du combat pratiqué autrefois par les Samourai

Bu-jutsu : Techniques martiales, Art du guerrier

Bunkai : Étude des techniques et applications d'un Kata avec partenaire

Bushi : Nom donné à toute personne de la classe des guerriers Japonais

Bushido : Code d'honneur des Samourai, voie d'entraînement Bushi


 

C

Chigau : Différent

Chiisai : Petit

Chikaku : Près

Chokkaku : Angles droits

Chudan : Niveau moyen (Plexus solaire)

 

 

D

Dame : Ne pas faire, mauvais, pas comme ça

Datto : Sortir le sabre du Obi

Do : Degrés (Zxemple : migi do = 90°)

Daito : Le long sabre, généralement de la forme du Katana

Debana Waza : Attaque utilisant la première technique de l'adversaire

Do : Voie spirituelle, la voie, le caractère japonais pour "Do" est le même que le caractère chinois pour "Tao"

Dojo : Lieu où l'on étudie la voie, où l'on pratique les arts martiaux

Domo Arigato Gozaimasu : " Je vous remercie beaucoup".(Très cérémonieux)

Dozo : Je vous en prie

 

 

 

E

Embu : Démonstration, exhibition

 

 

F

Fukaku : Littéralement, profondément. Profondeur de caractère due à l'entraînement

Fudoshin  : Littéralement "Esprit immobile", c'est la relation de toutes les énergies, du corps et de l'esprit. "Shin" signifie Esprit et "Fudo" signifie extérieurement, stabilité, équilibre et force et intérieurement la concentration des énergies

Furi kaburi : Armer le sabre en préparation de la coupe

Furikabute : Armer

 

G

Gokaï : Grand, roc, intrépide, robuste

Gyaku : Contraire, opposé, interverti

Ganmen : Centre du visage

Ganmen Ate: Deux adversaires devant/derrière

Gedan No Kamae : Garde basse

Gi : Tenue complète (D'entraînement) haut et bas

Gomen nasai : Excusez-moi, je suis désolé (Reconnaître ses torts)

Go No Sen : Attaquer immédiatement après l'attaque de l'adversaire

Gogi : Arrêt de l'arbitre dans un combat

 

 

H

Ha : Tranchant d'une lame

Hante : Fin du combat

Hantei : "Jugement", Décision d'arbitrage

Hajime : Commencez !

Hakama : Jupe pantalon traditionnelle Japonaise

Hara, Tanden : Ventre, Abdomen, centre vital d'énergie au-dessous à trois doigts du nombril...

Hara-kiri : Sorte de Sepukku non cérémoniel

Haï : Oui

Hajime : Commencez

Hanmi : Tourné en dedans (Corps tourné avec un côté en avant, Migi, Hidari)

Hanshi : Han, un exemple ou un modèle à imiter. Une personne qui doit être copiée

Hayaku : Vite

Heiko : Parallèle

Henka waza : Choix de techniques. (Variations d'interprétation au sein d'une même forme basique)

Hidari : Gauche

Hito kokyu : Une respiration

Hidari-Jodan No Kamae : Garde haute à gauche (Pied gauche avancé)

Hombu Dojo : Dojo central d'une organisation ou dojo principal

Hyoshi : Rythme

 

 

 

Iai : Dégainer le sabre

Iai Hiza, Tate Hiza : Position du Samourai qui dort (Genre deposition en tailleur)

Iai-jutsu : L'art de dégainer et couper en un seul geste

Iaido : L'Art de tirer le sabre

I-AI-DO : " La voie de l'unité de l'Être"

Iaito : Sabre de métal, non coupant utilisé pour la pratique du Iaido

In-Yo : Prononciation japonaise de Ying-Yang

 

 

 

J

Jodan No Kamae : Garde haute
Jodo : Ensemble des techniques d'utilisation du Bâton (Jo)

 

K

Katate : Tenue d'une seule main

Keiko : Entraînement

Kensen : Pointe du sabre

Ki : Puissance du souffle, force interne

Kimochi : Sentiment, sensation

Ki o tsukette : Soyez attentif

Kiri / Kiru : Couper

Kiryoku : Vitalité énergie

Koryu : Ecole traditionnelle

Kai : École

Kaeshi : Dévier le sabre lors d'une contre attaque

Kama : Faucille (Arme du kobudo)

Kamae : Gardes (Jodan no kamae)

Kami : Divinités

Kamiza : Côté du Dojo réservé aux enseignants et aux invités de haut niveau à droite du Shinzen

Tsuka Kashira : Extrémité de la Tsuka

Kata : Transmission des arts martiaux. Séquence de mouvements, à but pédagogique, sous forme codifiées

Katana : Sabre Japonais que le Samouraï portait à la ceinture

Kaze : Vent (Kamikaze : Vent divin)

Kesa-giri : Coupes diagonales 

Ken : Nom générique désignant le sabre

Kendo : La voie du sabre

Ken-Jutsu : L'art du sabre. Entraînement au maniement du sabre

Kensen : Le 1/3 de la lame y compris la pointe du sabre

Kenshi : Sabreur

Ki : Énergie interne, force interne, concept japonais de l'énergie vitale

Kime  : Littéralement : Décision. Détermination mentale, physique sans faille, décision, pénétration de l'énergie finale

Kiai : Manifestation de l'énergie (Ki) par le cri qui jaillit du corps (Venant du Hara), permettant d'accroître l'efficacité d'une technique

Kihon : Exercices destinés à faire travailler tous les compartiments de la discipline (Physiques, respiratoires, etc.)

Ki-Ken-Tai-Ichi : Lors d'une attaque (Simultanéité de la volonté (Ki ), de la frappe (Ken ) et du corps (Tai )

Kiri  / Kiru : Couper

Kobudo : Arts martiaux traditionnels

Kodachi : Le sabre court

Koiguchi : Embouchure de la saya " La bouche de carpe"

Kokoro : Esprit, cur. (Volonté, intuition)

Korosu : Littéralement, "Tuer"

Koshita : Renfort au dos du Hakama

Kote : Poignet, avant bras

 

 

M

Ma : Intervalle de temps, distance en temps

Maaï : Position, distance dans le temps et dans l'espace

Mae : Devant

Machigaï : Erreur

Masugu : Droit devant

Mawatte : Tournez en rond

Miru : Regarder

Mo / Motto : Plus, par exemple : Mo oki, Plus grand

Mudansha : Personne sans grade Dan

Morote : Saisie à deux mains

Makoto : Sentiment d'absolue sincérité et totale franchise, qui demande un esprit pur et non troublé

Men : La tête, la face, visage

Michi : Le chemin à suivre

Migi : A droite ( Hidari = à gauche)

Miru : Regarder

Mokuso : Méditation en position Seiza

Mon : Armoirie d'une famille

Morote : A deux mains

Mushin : Esprit vide, état ou l'on peut agir purement par intuition

 

N

Naname : Diagonale

Naze : Pourquoi ?

Nuki : Tirer

Noto : Rengainer le sabre dans la Saya

 

 

O

Oki : Grand

Oroshi : Abaisser (Kiri oroshi, couper en abaissant le sabre)

Osame to : Replacer le sabre dans la Saya

O : Grand

Obi : Ceinture

Omote : Face intérieur (Sabre)

Okuden : Niveau secret (Dans les koryu)

O Sensei : Grand maître

 

 

R

Renshi : Ren : Polir, discipliner, etc. un étudiant avancé

Ryu : Ecole

Rei : Le salut

Reiho : Méthode de salut

Renmei : Organisation

Ryu : École, style, méthode

 

 

S

Sabaki : Mouvement

Saya no uchi : Dans la Saya

Seitei : Modèle / Institué

Seiteigata : Formes établies

Sempaï : Un supérieur

Senseï : Quelqu'un qui est arrivé avant, Enseignant

Sen : Devancer, prendre l'initiative

Shinken : Vrai sabre tranchant (A l'opposé du Iaïto émoussé pour l'entraînement)

Shitei waza : Ensemble de formes imposées (Par exemple en examen ou en compétition)

Shomen : Droit devant

Suki : Faiblesse, point vulnérable. Ouverture, chance

Saho : Méthode de cérémonial

San : Madame ou Monsieur

Satori : État mental Zen , illumination

Sayonara : Au revoir

Sen : Prendre l'initiative (En avance) de l'attaque de l'adversaire

Sen-No-Sen : Anticiper l'action de l'adversaire

Sen-Sen-No-Sen : Tactique d'attaque préventive avant que l'opposant n'attaque

Sensei : (Né avant, plus ancien). Professeur, enseignant, ou tout personne que l'on respecte beaucoup

Senshi : Guerrière

Seimyo : Esprit, énergie du coeur

Sei-Retsu : "Alignez-vous"

Seiza : Position agenouillée, les fesses sur les talons

Sempai : Ancien, supérieur en ancienneté parmi les élèves d'un Dojo

Shihan : Maître, fondateur, Professeur des professeurs

Shiai : Compétition, un match, une lutte

Shiai Jo : Aire de combat, lieu de compétition

Shimoza : Côté du Dojo réservé aux élèves à l'entrée

Shimozeki : Côté inférieur du Dojo à gauche

Shin : Esprit, ciel (Un Dieu)

Shinai : Sabre d'entraînement en bambou fendu (Kendo)

Shinshin : Corps et âme

Shinkokyu : Exercice de respiration

Shita Gi : Sous-vêtement, linge de corps

Shin Gi Tai : Union de l'esprit, de la technique et du physique, idéal recherché

Shisei : Attitude, posture correcte

Soke : Maître fondateur d'une école, chef de clan

 

 

T

Taïkaï : Compétition

Tate : Droit, vertical, levez vous

Tekki : Adversaire

Tsuba zeraï : L'un contre l'autre, les Tsuba pressées l'un contre l'autre

Tsuki : Estocade

Tabi : Chaussons légers traditionnels pour un usage courant et dans le Dojo

Tachi : Debout

Tachi-waza : Technique debout

Tai : Corps

Tai sabaki : Mouvement tournant du corps (En deux temps)

Taichi : Position debout

Tamashi : Lumière de l'âme, profondeur du cur

Tanden : Abdomen, voir Hara

Ten : Ciel

Tomoe : Cercle

Tsuki : Coup d'estoc

Tzuki : Lune

 

 

U

Uchi : Coup

Ue : Haut

Uchiko : Poudre pour le nettoyage des sabres

Uma : Cheval

Ume : Le prunier. Un des trois arbres sacrés du Japon

Ura : Face extérieur (Sabre)

Ushiro : Arrière, par l'arrière

 

W

Wakarimasen : Je ne comprends pas

Wakarimasu : Je comprends

Waki Kamae : Garde sabre hanche droite, pointe vers le bas

Wakizashi : Sabre court

 

 

Y

Yame : Arrêtez

Yoko : De coté ou latéral

Yudansha : Personne avec un grade Dan

Yukkuri : Lentement

Yawara Kaku ni : Doucement

Yasme : (Yasumi !) " Repos !"

Yukuri : Lentement

Yumi : Un arc (Archerie)

Yomi : Sensation intuitive

 

 

Z

Zarei : Salut à genoux

Zekken : Pièce de tissu brodé sur la poitrine avec votre nom, nom du Dojo, votre nationalité, etc...

Zori : Sandales japonaises utilisées en dehors du Dojo


 

Compter en Japonais

 

SOROBAN (Boulier)

 

1 - ichi

2 - ni

3 - san

4 - shi

5 - go

6 - roku

7 - shichi

8 - hachi

9 - kyu

10 - jyu